Soulager les douleurs chroniques au genou :

10 pistes pour soulager la douleur :

Si vous avez mal au genou, la première chose à faire est de diminuer la douleur à court terme. Puis l’objectif sera de ne plus ressentir de douleurs en agissant à plus long terme en agissant sur les causes profondes de votre problème.

Voici 10 pistes pour soulager les douleurs chroniques au genou.

Prendre un avis médical :

Toujours prendre un avis médical

La première action à mettre en place est de prendre rendez-vous avec un médecin. Il est essentiel que vous ayez un diagnostic précis sur ce que vous avez.

Les douleurs chroniques sont souvent supportables. Le problème, c’est que de ce fait, de nombreuses personnes ne consultent pas. Ou alors elles le font longtemps après l’apparition des premiers symptômes.

C’est vraiment dommage car plus vous prenez en charge sérieusement votre problème, et plus c’est facile de le résoudre facilement.

Votre médecin généraliste est un bon interlocuteur en première intention. Celui-ci vous prescrira des examens complémentaires si besoin et/ou vous réorientera vers un spécialiste.

Arrêter les mouvements douloureux :

Il faut se reposer pour diminuer l'inflammation

Les douleurs chroniques se manifestent parfois lors de situations précises comme certains mouvements ou une position assise prolongée.

Afin de moins souffrir et de limiter la douleur, la première chose à faire est d’éliminer les situations douloureuses le plus rapidement possible.

Cela évite que les inflammations deviennent très prononcées et que cela aggrave vos symptômes.

Attention, cela ne veut pas dire vous immobiliser !

Comme vous avez pu le lire dans traiter un syndrome rotulien, une bonne musculation est essentielle pour bien maintenir le genou. Arrêter toute activité physique risque de vous faire entrer dans un cercle vicieux.

Consulter un coach sportif :

Un coach sportif va vous aider à mettre en place des actions pour garder une bonne musculature (afin de guider la rotule dans l’axe) tout en diminuant les risques de douleurs.

Le risque si vous avez mal au genou, c’est que vous bougiez moins et parfois que vous vous mettiez à boiter.

Votre quadriceps notamment perd rapidement une partie de sa masse musculaire. Résultat : votre genou n’est plus bien maintenu et le risque d’avoir des douleurs augmente.

Vous entrez dans le fameux cercle vicieux dont on vient de parler :

Cercle vicieux perte musculaire - douleur au genou

Le coach sportif va s’adapter à vos envies, vos besoins, vos objectifs et votre mode de vie pour sélectionner des actions adaptées à votre cas.

Il vous aide à prendre en compte votre corps dans sa globalité, à comprendre les bons placements pour ne pas vous blesser, à adopter de bonnes habitudes pour ne pas voir revenir vos douleurs aux genoux.

Il vous aide à garder la motivation sur la durée pour résoudre votre problème et il vous permet de prendre confiance en vous.

Que vous soyez sportif avec des objectifs précis ou que vous détestiez le sport, un bon coach sportif sait s’adapter à chacun.

Utiliser des applications :

  • Application de chaud ou de froid :

Alterner l'application de chaud et de froid

La glace diminue la douleur en agissant sur la sensibilité des terminaisons nerveuses. Par contre elle ne diminue pas l’inflammation elle-même comme on l’entend parfois.

En cas de douleur ponctuelle, vous pouvez appliquer du froid sur votre genou.

La forme de celui-ci ne facilite pas la tenue d’un torchon rempli de glaçon par exemple. Je vous conseille dans ce cas d’utiliser un sac de petit pois congelés qui prendra la forme du genou. Attention à noter dessus que c’est pour vos genoux car il ne faut jamais manger un aliment qui a été congelé, décongelé puis recongelé ! Sinon, vous pouvez acheter en pharmacie des compresses à glacer ou chauffer.

Le froid est une bonne idée juste après une blessure ou lors de crises spécialement douloureuses. Mais le froid a aussi un inconvénient : il ralentit la circulation sanguine et donc la capacité du corps à régénérer les tissus. Il est donc à utiliser avec précaution.

La chaleur peut aussi diminuer la douleur en amenant une décontraction des muscles. En cas de syndrome rotulien, les douleurs se situent au niveau de la rotule, qui est un os. La chaleur n’agit donc pas directement sur la rotule.

Mais ce peut être utile si vous sentez que vos douleurs à la rotule vient de muscles trop contractés par exemple. La chaleur peut aussi favoriser la circulation et donc la régénération des tissus.
Attention, la chaleur ne s’applique pas immédiatement lors d’une blessure mais à posteriori.

Certaines personnes sont soulagées plutôt par une alternance de chaud et de froid.

Pour être plus efficace, il faut appliquer le chaud ou le froid dans un linge humide. En effet, l’humidité favorise la pénétration de la chaleur ou du froid.

Il faut appliquer pendant environ 15 à 20 minutes. Attention, si la douleur est accentuée, arrêtez dans ce cas immédiatement.

  • Application d’argile verte :

Appliquer de l'argile verte

L’argile verte contient de la silice. Celle-ci renforce les os et répare les tendons. Elle draine aussi les oedèmes, réduit les hématomes et reminéralise les articulations.

Bref, l’argile verte, c’est un peu magique ! Elle a de vraiment de multiples propriétés.

Vous pouvez acheter de l’argile verte sous différentes formes : de la poudre à diluer avec de l’eau ou en pâte prête à l’emploi plus pratique à utiliser …

Appliquez l’argile verte sur votre genou pendant une heure environ. Entourez de film alimentaire ou d’un linge propre pour favoriser la diffusion des principes actifs de l’argile (et éviter d’en mettre partout sur votre canapé par exemple !).

Demander conseil à votre pharmacien pour des huiles essentielles :

Les huiles essentielles ont des propriétés multiples. Votre pharmacien pourra vous guider vers des huiles essentielles adaptées à votre problème.

De nombreuses douleurs chroniques étant des inflammations, les huiles essentielles de Gaulthérie ou de d’Eucalyptus citronné sont souvent conseillées pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

Il faut mettre une dizaine de gouttes d’huile essentielle dans un corps gras type huile de macadamia.

Mais si vous n’en avez pas chez vous, ça marche aussi très bien avec de l’huile d’olive par exemple!

Massez le genou et autour du genou.

Faites attention de ne pas vous exposer au soleil après, vous risqueriez de prendre un coup de soleil ou de voir apparaître des taches brunes.

Faire un taping ou porter une genouillère :

Il est possible de soulager la douleur aux genoux en appliquant un taping ou en portant une genouillère qui vont maintenir la rotule.

Attention : une genouillère ou un taping peuvent diminuer la douleur mais ils ne permettent pas de soigner le fond du problème. Ils sont donc à utiliser à court terme pour soulager la douleur ou de manière occasionnelle lors de situations “à risque” (certains sports par exemple).

Exemple de taping dans le cas d’un syndrome rotulien :

Prendre des anti-douleurs ou anti-inflammatoires :

En cas de douleur importante, votre médecin vous prescrira peut-être des anti-douleurs voir des anti-inflammatoires.

Les douleurs chroniques étant souvent cyclique, vous pouvez voir avec lui dans quel cas prendre des anti-douleurs en automédication si ces dernières reviennent.

Attention, les antidouleurs peuvent cacher les mouvements qui déclenchent la douleur et vous empêcher de vous arrêter à temps. De plus, ils peuvent avoir des effets secondaires. Ils sont donc à manier avec précaution et en cas de douleur vraiment insupportables.

Avoir un bon sommeil :

Bien dormir pour bien récupérer.

Le corps est une merveilleuse machine qui s’autorégule, surtout durant les phases de repos. Malheureusement, avec nos vies survoltées, la durée de sommeil a drastiquement diminuée ces dernières années.

En cas de blessure, bien dormir est essentiel pour récupérer.

Se changer les idées :

Certes, se changer les idées ne résout pas en soi votre problème. Mais cela peut permettre de mieux vivre une période physiquement difficile et c’est déjà beaucoup.

S’occuper permet d’être moins centré sur la douleur et donc de moins la ressentir.

Devoir faire une pause de son activité favorite, gérer le stress d’une blessure, ne pas être bien dans son corps… Tout cela est inconfortable.

Le stress ayant tendance à exacerber les sensations douloureuses, il est bon de ne pas entrer dans un cercle vicieux : stress, augmentation des douleurs, augmentation du stress…

Voyez cette pause forcée comme un moment à part. Profitez-en pour tester de nouvelles activités sportives non-douloureuses, passer du temps en famille ou avec des amis…

Soulager par un acte médical :

Se faire opérer d'un syndrome rotulien

Certaines douleurs chroniques sont des inflammations. Il est possible de réduire celle-ci par des infiltrations de corticoïdes directement dans l’articulation. Cela permet de diminuer rapidement la douleur et les effets peuvent durer un ou deux mois. Les infiltrations se font en cabinet médical.

Une autre possibilité est de faire une viscosupplémentation. L’objectif ici est de diminuer la douleur mais aussi d’améliorer l’état du genou. Le médecin injecte directement dans le genou un produit ( de l’acide hyaluronique) qui est un des composés du liquide synovial. Le liquide synovial lubrifie les cartilages et protège des chocs. Les effets sont moins rapides que pour une infiltration, mais ils sont plus durables (8 mois à 1 an).

Dans les deux cas, ces actes ne sont pas anodins et un bon diagnostic doit être posé par le médecin au préalable. Cela peut réellement permettre de diminuer la douleur. Par contre, le fond de votre problème au genou n’est pas résolu pour autant et il faudra toujours en parallèle mettre en place d’autres actions en fonction de l’origine du problème.

Je vous ajoute les liens vers le site d’un chirurgien du genou, qui vous donne aussi des conseils pour soulager les genoux :

Pour aller plus loin, on vous conseille :

Découvrez le pack liberté : pour des genoux solides et sans douleur !

Bougez librement !