Les principaux problèmes aux genoux :

Résumé :

Cette page présente les principaux types de problèmes aux genoux.

L’objectif est de vous aider à cerner quel est votre problème.

Les problèmes de genoux les plus courants.

Les douleurs au genou sont très fréquentes. En effet, cette articulation soutient tout le poids du corps et elle est très sollicitée.

Dans le langage médical, les douleurs aux genoux sont appelées gonalgies.

Sur le site Bouge tes genoux, nous parlons des douleurs chroniques au genou et pas des douleurs traumatiques.

Nous vous avons néanmoins listé les principales causes de douleurs aux genoux afin que vous puissiez avoir une vie d’ensemble de ceux-ci.

Deux catégories de douleurs selon leurs origines :

Les douleurs peuvent être de deux types : non-traumatiques ou traumatiques.

1- Douleurs non-traumatiques = dues à la l’hyper-sollicitation de l’articulation.

Ce sont ces douleurs dont nous parlons plus en détails sur ce site.

Syndrome fémoro-patellaire ou syndrome rotulien :

Différences entre un genou normal et un syndrome fémoro-patellaire

C’est le symptôme le plus courant dans les consultations de douleurs aux genoux : il représente presque 50% des syndromes de genoux.

Il concerne un dysfonctionnement et/ou une inflammation au niveau de la rotule ou de ses attaches.
C’est ce symptôme là que nous allons vous aider à résoudre sur le site Bouge tes genoux.

Les douleurs sont dues à des frottements de la rotule car elle n’est pas à la bonne place. La souffrance se situe au-niveau de la rotule et de ses attaches, dans l’ensemble de l’articulation.

Le syndrome rotulien est large et il peut être dû à différentes causes. Pour mieux comprendre les causes possibles, rendez-vous dans la section Comprendre les causes du syndrome rotulien.

Les signes évocateurs d’un syndrome rotulien sont :

  • des douleurs suite à une position assise, genoux pliés, prolongée. C’est ce que l’on appelle le “signe du cinéma ou du canapé”.
  • des douleurs en activité : le plus souvent, les douleurs se manifestent typiquement lors de la descente d’escaliers ou en randonnée.
  • Autres symptômes : parfois les personnes ont des dérobements de la rotule (réels ou sensations que la rotule “bouge” à l’intérieur du genou et va sortir de son axe).

Attention à ne pas confondre syndrome rotulien (douleur à la rotule) et tendinites des tendons du genou. Faire la différence n’est pas toujours simple car les personnes souffrant d’un syndrome rotulien ont souvent aussi des tendinites aux genoux et les symptômes peuvent se cumuler.

Pour mieux comprendre les manifestations du syndrome rotulien et vérifier si c’est ce dont vous souffrez, je vous invite à lire : Avez-vous un syndrome rotulien ?

L’arthrose ou gonarthrose :

L’arthrose est une autre cause importante de douleurs aux genoux, surtout après 50 ans.

50% de la population française de plus de 50 ans a de l’arthrose (toutes articulations confondues) dont un tiers aux genoux.

Mais attention, l’arthrose peut toucher tout le monde, même des personnes plus jeunes.

L’arthrose débute par une dégradation du cartilage. Des fragments de ce cartilage peuvent se détacher dans l’articulation, ce qui entraîne une inflammation. Les os sous le cartilage grossissent et créent une collerette osseuse autour de l’articulation. et des douleurs.

Il existe deux types d’arthrose :

  • l’arthrose fémorotibiale (45% à 50% des cas).
  • l’arthrose fémoropatellaire (35% des cas).Elle concerne les personnes plus jeunes suite à un traumatisme ou à une instabilité de la rotule.

Les personnes souffrant d’un syndrome rotulien ont des risques d’être sujettes à l’arthrose fémoropatellaire.

Maladie d’Osgood-Schlatter :

Cette pathologie touche l’articulation du genou chez de jeunes adolescents durant leur pic de croissance.

La douleur est principalement située sous la rotule, au-niveau du tendon rotulien. Elle est due à une contrainte trop forte sur la rotule : durant les pics de croissance, les muscles n’ont pas eu le temps de s’adapter à l’allongement rapide des os.

Le repos est conseillé le temps de voir les douleurs diminuer. Le problème disparaît normalement à la fin des pics de croissance.

Les tendinopathies :

Les tendinopathies sont une inflammation des tendons. La douleur est ressentie pendant certains mouvements spécifiques qui sollicitent le tendon inflammé et cessent au repos.

Le genou ayant plusieurs tendons, voici ici les principale tendinites que l’on peut avoir au genou.

  • Tendinite du fascia-lata appelé aussi syndrome de l’essuie-glace.

Cette tendinite est très fréquente chez les coureurs à pied ou les cyclistes par exemple (26% auraient au moins une fois dans leur vie un syndrome de l’essuie-glace).

Les douleurs sont localisées sur la face externe du genou durant l’effort.

Elle est due à une inflammation du tenseur du fascia-lata, souvent à cause d’un problème d’appui (mauvais alignement hanche, genou, pied).

Pour plus de détails, lire : Tout sur le syndrome de l’essuie-glace (ou TFL).

  • Tendinite sous-rotulienne ou syndrome du sauteur.

Les douleurs sont situées sous la rotule. Elle est souvent due à des mouvements répétitifs comme des sauts ou des changements de direction et des accélérations (comme ce peut être le cas en volley, foot, rugby, basket…).

  • Tendinite du quadriceps.

Les douleurs se situent cette fois au dessus de la rotule.

  • Tendinite de la patte d’oie.

Les douleurs se situent sur la face interne du genou.

Les différentes tendinites du genou

La dégénérescence des ménisques :

Les ménisques

En prenant de l’âge, les ménisques peuvent être usés. C’est souvent le cas si des traumatismes ont eu lieu par le passé ou en cas de déséquilibre de la posture.

L’hygroma du genou ou bursite pré-rotulienne :

C’est une inflammation des bourses séreuses.

Ce sont des petites poches contenant du liquide synovial qui a pour fonction de faciliter le glissement fluide des articulations.

L’inflammation est souvent due à des frottements répétés ou à un choc sur l’articulation. L’articulation est gonflée, chaude au touché.

Autres causes :

L’articulation du genou est complexe et il peut exister de nombreuses autres causes de douleurs. Nous ne vous avons cité ici que les plus courantes.

2- Douleurs traumatiques suite à un choc.

Attention, ces douleurs ne sont pas traitées sur ce site mais je vous les récapitule pour information. Ce sont toutes les douleurs dues à un accident.

Elles peuvent être au-niveau des :

  • Os : fracture des os de l’articulation du genou (tibia, fémur) avec parfois en plus une fracture des cartilages articulaires.
  • Ligaments : élongation ou rupture des ligaments (ex : entorse, rupture des ligaments croisés…).
  • Cartilages : rupture ou fissure du ménisque.

Pour aller plus loin, on vous conseille :

Il m'a fallu longtemps pour comprendre le syndrome rotulien
Comprendre le syndrome rotulien (ou syndrome fémoro-patellaire)
Rotule à l'intérieur du genou.
Comment fonctionne l’articulation du genou

Découvrez le pack liberté : des genoux solides et sans douleur !

Bougez librement !