Comprendre les douleurs aux genoux

Welcome aux canadiens qui ont un syndrome fémoro-patellaire !

By juin 16th, 2020No Comments
canadiens syndrome fémoro-patellaire

Allo chers amis canadiens ayant un syndrome fémoro-patellaire ou autres soucis de genoux.

Welcome sur le site Bouge tes genoux !

Je suis Aline, la fondatrice de Bouge tes genoux. Je suis coach sportif spécialisée dans les douleurs chroniques au genou.

Ceci est une dédicace pour vous, chers cousins canadiens !
Je suis française donc j’utilise sur ce site les expressions utilisées… en France. Or certains mots ou expressions canadiennes sont un peu différentes.

C’est pour ça que je voulais jaser avec vous de ce que vous trouverez sur Bouge tes genoux.

Alors si c’est correct pour vous, suivez moi !

Des mots différents mais les problèmes de genoux restent les mêmes !

Pour résumer simplement : on n’utilise pas toujours les mêmes mots en France ou au Canada, mais les problèmes de genoux et les solutions pour ne plus avoir mal restent les mêmes !

Tout ce que vous trouverez sur le site Bouge tes genoux et donc valable d’un côté et de l’autre de l’Atlantique.

Par contre, je veux bien croire qu’il est parfois difficile pour vous de vous repérer sur mon site. Alors voici certains termes utilisés en français et leurs équivalents en canadien.

  • Syndrome rotulien = syndrome fémoro-patellaire.

Alors, ce mot là, vous allez le lire partout sur Bouge tes genoux.
Parce que c’est ce que j’ai personnellement au genou.
C’est la première pathologie au genou sur laquelle je me suis penchée.
Et pour finir, c’est la pathologie au genou la plus fréquente !

  • Syndrome de l’essuie-glace ou TFL = syndrome de la bandelette ilio-tibiale. 

Vous trouverez de nombreux article sur cette douleur au genou localisée sur le côté du genou et qui apparaît essentiellement chez les coureurs.

  • Kinésithérapeute = physiothérapeute.

Ces professionnels de santé peuvent vous aider à soulager les genoux avec des exercices. Deux noms différents pour un même métier et un même objectif : que vous n’ayez plus de douleurs.

  • Rotule = patella

C’est quoi un syndrome fémoro-patellaire ?

Le syndrome fémoro-patellaire est souvent appelé syndrome rotulien en français.

Il regroupe toutes les pathologies de la patella et de ses attaches.

Les douleurs sont dues à une inflammation de la patella. Elles apparaissent car la patella ne coulisse pas bien dans l’axe du genou. Ce qui crée des frottements, donc une inflammation, donc de la douleur.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces problèmes de frottement.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article C’est quoi exactement un syndrome rotulien ?

Comment soigner un syndrome fémoro-patellaire ?

C’est à la fois super simple et super compliqué !

Je m’explique.
Toutes les études scientifiques s’accordent à dire qu’il faut faire du renforcement musculaire afin de permettre à la patella de bien coulisser dans l’axe.
Dans de rares cas graves de malformations du genou, une opération peut aussi être envisagée en complément, mais ça reste assez rare.

Il faut comprendre que ce sont les muscles, tendons et ligaments qui tiennent notre squelette.
Donc pour un bon fonctionnement des articulations, il faut renforcer ces éléments.

Alors pourquoi ai-je dit que soigner un syndrome fémoro-patellaire peut être compliqué ?

Pour trois raisons :

  • Il faut pratiquer les bons exercices.
  • Au départ, vous avez un équilibre précaire à trouver entre bouger pour renforcer vos genoux, et ne pas trop en faire pour ne pas relancer l’inflammation et la douleur.
  • Parce que parfois, faire uniquement du renforcement musculaire ne suffit pas.
    Il faut aussi comprendre la cause profonde de votre syndrome fémoro-patellaire. Pourquoi la patella ne coulisse pas bien dans l’axe ? Sinon, les douleurs risquent de revenir.

Pour plus d’infos sur cette question, je vous invite à lire les articles :

Quels exercices pour un syndrome fémoro-patellaire ?

Quels exercices pour un syndrome fémoro-patellaire ?

Comme je vous le disais juste au-dessus, il faut se muscler pour soigner un syndrome fémoro-patellaire.
Mais selon les exercices que vous ferez, vous aurez des résultats plus ou moins bons.

Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir les exercices qui vont soigner un syndrome fémoro-patellaire ?

  • Des exercices qui sollicitent les groupes musculaires favorisant le bon coulissement de la patella.
  • Des exercices variés afin que le corps progresse et soit prêt à affronter différentes situations.
  • Au moins une partie des exercices doivent reproduire des mouvements de la vie quotidienne.
  • Éviter les erreurs courantes de placements des personnes ayant les genoux fragiles.
  • Déconstruire une partie du schéma corporel inadapté pour en reconstruire un nouveau qui soulage les genoux.

Bref, faire deux ou trois exercices de musculation n’est pas suffisant !

Voici des ressources qui peuvent vous aider :

Je propose aussi un accompagnement à distance.
L’objectif : vous aider à comprendre la cause de vos douleurs et déterminer un programme individuel de renforcement musculaire adapté à votre cas personnel sous forme de vidéos à suivre chez vous.
Tout se fait à distance et j’accompagne des personnes dans toute la francophonie : Sénégal, La Réunion… Mais aussi Canada !

Faire du vélo avec un syndrome fémoro-patellaire

Faire du vélo avec un syndrome fémoro-patellaire.

Le vélo en cas de syndrome fémoro-patellaire engendre pleins de conseils contradictoires.
Mais logique !
Je vous explique.

On a vu que bouger est indispensable en cas de syndrome fémoro-patellaire. Donc le vélo peut être une bonne activité si vous avez les genoux fragiles.
En effet, vous vous musclez, mais sans avoir le poids du corps sur vos genoux. C’est pour ça que votre physiothérapeute vous a peut être conseiller le vélo.

Et en même temps, de nombreux cyclistes ont des douleurs au genou (dont le syndrome fémoro-patellaire).
Parce que pédaler induit des mouvements répétitifs au-niveau du genou.
Si la patella ne coulisse pas dans l’axe et qu’elle subit des frottements, c’est à chaque tour de pédale qu’elle se trouve échauffer.
Et ça peut faire mal !

Donc faire du vélo avec un syndrome fémoro-patellaire, ce peut être une bonne idée, mais en prenant quelques précautions.

Vous en saurez plus sur ce thème ici :

Courir avec un syndrome fémoro-patellaire ou un syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

Courir avec un syndrome fémoro-patellaire ou un syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

La course à pied peut vite être traumatisante pour les genoux.
Attention, je ne vous dis pas qu’il ne faut pas courir quand on a des genoux fragiles.
Mais c’est clair qu’il y a des précautions à prendre.

Les deux principales pathologies au genoux en course à pied sont le syndrome fémoro-patellaire (je vous en ai déjà pas mal parler juste avant) et le syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale se caractérise par des douleur sur le côté externe du genou.
Il est plus communément appelé syndrome de l’essuie-glace ou TFL en français.
N’hésitez pas à regarder les pages correspondantes sur Bouge tes genoux :

Il est possible d’agir sur plusieurs facteurs afin de protéger ses genoux en course à pied :

  • La gestion des entraînements : ne pas y aller trop vite, trop fort
  • Le choix des chaussures
  • Le type de foulée
  • Le renforcement musculaire…

Deux articles dédiés à la course à pied peuvent vous aider :

Conclusion

Les problèmes de genou n’ont pas de frontières !
Alors que vous habitiez au Canada ou en France, ce que vous trouverez sur ce site est valable dans tous les cas.

C’est vrai qu’il y a des différences de vocabulaire entre nos deux pays.
Donc si vous ne comprenez pas quelque-chose ou que vous ne trouvez pas ce que vous cherchez sur Bouge tes genoux, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message à
aline@bougetesgenoux.com
Ou à mettre un commentaire sous cet article.

Et ne pensez pas que les accompagnements que je propose sont exclusivement réservés aux français.
J’accompagne des personnes partout dans le monde grâce à la magie des outils numériques !
Alors n’hésitez pas à rejoindre la méthode Genoux 360° !

A la revoyure !

Leave a Reply

ultricies et, quis, mattis facilisis in pulvinar ipsum quis