Avez-vous un syndrome rotulien ?
Comment reconnaître un syndrome rotulien (appelé aussi syndrome fémoro-patellaire).

Résumé :

Pour connaître les principaux symptômes d’un syndrome rotulien.

 

Sur le site Bouge tes genoux, un seul problème de genou est traiter : le syndrome fémoro-patellaire

Avez-vous un syndrome rotulien ?

Certains d’entre vous savent qu’ils ont un syndrome rotulien (appelé aussi syndrome fémoro-patellaire), d’autres non.

L’idée ici est de vous décrire les symptômes du syndrome rotulien pour vous aider à déterminer si les informations que vous trouverez sur Bouge tes genoux s’appliquent à votre cas.

Attention, nous n’avons pas vocation à remplacer les médecins. En cas de douleurs, un avis médical s’impose bien évidemment !

Avez-vous un syndrome rotulien : reconnaître les symptômes

Les symptômes (à un seul ou aux deux genoux) :

Voici les trois principaux symptômes d’un syndrome rotulien :

  • Syndrome du cinéma” : lorsque vous restez trop longtemps en position assise, jambes pliées, vous avez ensuite mal aux genoux. La position accroupie ou jambes croisées vous est aussi douloureuse.
  • “Syndrome du randonneur” : Vous avez souvent mal aux genoux lors de randonnées en montagne ou lorsque vous empruntez des escaliers. La douleur est souvent plus importante à la descente qu’à la montée.
  • Vous avez la sensation que vos genoux ne sont pas solides et que vos rotules n’est pas “tenues”.
Le syndrome du cinéma

La population la plus touchée :

Le syndrome rotulien touche plus souvent les femmes car elles ont des articulations plus laxes et donc plus de risques d’avoir un mauvais alignement des membres inférieurs.

Les coureurs à pied (et notamment les pratiquants de trail) et les cyclistes sont une population à risque à cause des mouvements répétitifs de flexion des genoux.

Les premiers symptômes arrivent souvent au moment de l’adolescence ou alors après 50 ans quand les articulations sont usées.

Mais les hommes aussi peuvent être touchés, aucune population n’est exclue du syndrome rotulien.

Les femmes sont plus touchées que les hommes par le syndrome rotulien

Conclusion :

Si vous souffrez d’un syndrome rotulien, j’ai une bonne nouvelle pour vous ! On a réuni sur ce site de nombreuses informations pour vous aider à mieux comprendre ce que vous avez. Et surtout pour vous permettre de trouver des solutions pour retrouver votre liberté de bouger sans douleur !

Si vos douleurs de genoux ne correspondent pas à un syndrome rotulien, la plupart des informations sur ce site ne concernent pas votre cas, désolé.

Vous pouvez quand même lire les sections générales sur les problèmes de genoux :

Pour aller plus loin, on vous conseille :

Découvrez le pack liberté : pour des genoux solides et sans douleur !

Bougez librement !