Comprendre le syndrome de l’essuie-glace (ou TFL) :

Vous avez mal sur le côté du genou lorsque vous courez, faites du vélo ou montez ou descendez des escaliers ?

Vous souffrez peut être d’une tendinite du tenseur du fascia-lata (TFL), appelé aussi syndrome de l’essuie-glace ou syndrome de la bandelette ilio-tibiale. Trois noms différents… mais qui désignent une même blessure !

Comment reconnaître un syndrome de l’essuie-glace ?

syndrome de l'essuie-glace ou TFL

La localisation de la douleur est un indice important. Celle-ci est située sur le côté extérieur du genou.

La douleur apparaît au bout d’un certain temps d’exercice physique, et souvent toujours après la même durée d’exercice. Vous avez rarement mal au repos (ou alors cela veut dire que l’inflammation est vraiment importante).

Cette tendinite (pour être exact, on devrait plutôt parler de tendinopathie), se retrouve souvent chez les coureurs ou les cyclistes car ils effectuent des mouvements répétitifs avec une flexion du genou.

Vous n’avez pas mal lorsque la jambe est tendue mais plutôt quand le genou est plié.

Test : avez-vous un syndrome de l’essuie-glace ?

En cas de TFL ou syndrome de l'essuie-glace, la douleur est située sur le coté du genou.

L’idéal est bien sûr de consulter un médecin pour être sûr que vous avez un syndrome de l’essuie-glace.

Cela permettra de prendre en charge rapidement le problème. Dans le cas des inflammations, plus vous avez un diagnostic médical et une prise en charge rapide du problème, et plus vous avez de chance de guérir rapidement et facilement.

Donc pas d’hésitations à avoir : consulter si ce n’est pas déjà fait.

 

Voici néanmoins deux tests qui montrent si vous avez à priori un syndrome de l’essuie-glace :

  • Test de Renne :

Mettez-vous en appui sur un pied et fléchissez le genou à environ 30°. Une douleur apparaît sur le côté externe du genou. Vous pouvez appuyer sur le creux situé sur le côté du genou pour accentuer le phénomène.

  • Test de Noble :

Allongez-vous sur le dos. Demandez à une autre personne d’appuyer dans le creux sur le côté externe du genou tandis que vous pliez la jambe. Si une douleur apparaît, il est probable que vous ayez une tendinite du tenseur du fascia-lata.

 

Certaines personnes ont des symptômes moins marqués comme une gêne le long de la cuisse et une douleur qu’ils ont du mal à situer.

Les personnes qui ont une tendinite du tenseur du fascia-lata ont souvent les jambes arquées (donc leur chaussures sont plus usées sur l’extérieur). Mais  attention, ce n’est pas toujours le cas.

Pourquoi j’ai mal sur le côté du genou ?

Les mouvements répétitifs du tenseur du fascia lata peuvent créer des frottements et donc des douleurs.

Le muscle tenseur du fascia-lata (TFL) est un muscle long qui va du bassin au genou. Il est accroché au côté du genou par un tendon de forme plate. Ce tendon est mobile et se déplace sur le condyle externe du fémur.

Son mouvement ressemble à celui d’un essuie-glace (d’où le nom syndrome de l’essuie-glace).  En cas de frottements répétés de ce tendon, une inflammation peut se développer. Ce sont ces frottements qui déclenchent la douleur, qui est le signe d’une tendinopathie.

Vous venez de vous blesser : Comment diminuer la douleur d’un syndrome de l’essuie-glace ?

Diminuer la douleur d'un syndrome de l'essuie-glace

Mais avant toute chose, vous avez deux choses à faire :

  • Consulter un médecin pour avoir un vrai diagnostic
  • Arrêter tous les mouvements ou activités qui créent la douleur.

 

Si vous êtes dans une phase où vous avez mal, vous pouvez regarder les conseils pour soulager les douleurs chroniques. Une tendinite du tenseur du fascia-lata étant aussi une inflammation, les conseils seront les mêmes que pour un syndrome rotulien.

J’insisterai plus particulièrement dans le cas d’un TFL sur l’application de froid durant les trois premiers jours suivant le début de la douleur à raison de 15 à 20 minutes, trois fois par jour pour limiter l’inflammation dans les 48 heures suivant l’apparition de la douleur.

Puis arrêtez le froid car s’il empêche la douleur, il limite aussi la circulation sanguine et donc la capacité du corps à se reconstruire. Et n’hésitez pas à piocher dans les autres conseils de cet article !

 

Vous pouvez continuer les autres activités qui ne créent pas de douleur sans problème. Il est même conseillé de ne pas arrêter de bouger. Vous risqueriez de perdre votre musculature et d’empirer vos douleurs articulaires. Bouger favorise aussi la circulation sanguine, et donc l’élimination des déchets et l’apport d’éléments favorisant la reconstruction de vos tendons.

Dans certains cas de syndrome de l’essuie-glace, vous pouvez avoir une bursite. C’est une petite poche de liquide qui se créé à cause de l’inflammation. Dans ce cas, consulter un médecin. Il est possible qu’il vous propose une ponction pour enlever une partie du liquide ce qui diminuera la douleur.

Conclusion :

Plus vous soignerez tôt votre syndrome de l’essuie-glace, et plus ce sera facile.

En effet, un TFL ou tendinite du tenseur du fascia-lata est une inflammation. Dans ce cas, il n’y a aucune tolérance à la douleur. Dès que vous avez mal, cela veut dire que vous aggraver le problème !

Mais cela ne veut pas dire que le repos complet est la solution ! Il va falloir renforcer les muscles des fessiers afin de stabiliser vos articulations de la hanche et des genoux afin de limiter les frottements du TFL.

Maintenant que vous avez compris ce que vous avez, vous allez pouvoir passer au plus important : soigner votre syndrome de l’essuie-glace en fonction de sa cause.

Pour aller plus loin, on vous conseille :

soigner syndrome essuie-glace
Traiter un syndrome de l'essuie-glace (TFL).
Rotule à l'intérieur du genou.
Comment fonctionne l’articulation du genou

Découvrez le pack liberté : bougez librement !

Pour retrouver le plaisir de se sentir en pleine forme.