Comprendre les douleurs aux genoux

J’ai mal aux genoux et personne ne sait pourquoi ça ne passe pas.

By juin 16th, 20202 Comments
J’ai mal aux genoux et personne ne sait pourquoi ça ne passe pas.

“J’ai mal aux genoux et personne ne sait pourquoi”.

Voici le message sur le groupe Bouge tes genoux d’Astrid (nom changé pour la confidentialité).

Elle a eu une énorme douleur aux genoux il y a sept ans suite à un trail plus important que d’habitude.
A force d’exercices, visites de professionnels de santé, persévérance et patience, elle a retrouvé la forme et pu reprendre les courses en montagne.

Oui, mais voilà, les douleurs sont revenues.
Depuis des mois.
Même marcher est difficile certains jours.
Elle s’inquiète pour son travail et son avenir.
Elle a mal.
Très mal.
Pourtant ses examens aux genoux paraissent normaux.
Elle enchaîne professionnels de santé sur professionnels de santé et personne ne sait ce qui ne va pas et surtout ce qu’il faut faire.

Pourquoi ?

Qu’est-ce qui ne va pas avec ses genoux ?

J’ai cet article en tête depuis pas mal de temps. 

Parce que vous êtes nombreux à me dire que vous avez mal aux genoux et que ça ne passe pas malgré tout ce que vous mettez en place.

Ou que les médecins ne savent pas pourquoi vous avez mal alors tous les examens sont normaux.

Ou en tout cas que vos genoux ne devraient pas vous faire souffrir autant.

Et si je n’ai pas écrit cet article plus tôt, c’est que j’avais besoin de temps pour comprendre et pour me renseigner sur cette question.

Alors je ne vous promets pas de solution miracle dans les lignes qui vont suivre. Mais une manière différentes d’aborder les problèmes de genoux qui peuvent expliquer pourquoi j’ai mal et que personne ne sait pourquoi. 

Avez-vous regardé du bon côté ?

Trouver la cause de ses douleurs aux genoux

La question peut paraître bête.
Vous avez mal aux genoux donc vous faites des examens et vous consultez pour vos genoux.
Logique, non ?

Oui, mais ce n’est parfois pas suffisant.
Parce qu’un problème aux genoux peut venir en fait d’un souci à la hanche, aux chevilles, au dos…

Alors si vous soulagez la douleur au-niveau des genoux, mais pas le problème de fond (la cause qui a créé la douleur au départ), ça ne peut pas marcher.

J’aime bien l’image de Yann, podologue.

En fait, une douleur chronique au genou est comme le voyant rouge d’une voiture. Il nous indique que quelque chose ne va pas sur cette voiture. A nous de découvrir quoi (la cause d’un dysfonctionnement) et non pas juste d’éteindre le voyant (la conséquence du dysfonctionnement).

Yann, podologue

Un exemple typique, c’est le syndrome de l’essuie-glace.
Oui j’ai mal aux genoux genou, mais le problème vient en fait d’un manque de mobilité et de contrôle de la hanche.
Ce qui a pour conséquence de faire tourner la jambe vers l’intérieur quand vous courrez.
Et fait frotter le TFL contre le condyle externe du genou.
Ce qui provoque une douleur.
Donc il faut travailler au-niveau de la hanche – et pas du genou – pour faire disparaître les frottements ! 

Pourquoi les problèmes de genoux ne sont pas simples à résoudre et vous avez encore mal aux genoux ?

Trouver les causes des douleurs aux genoux est comme une chasse au tr&ésor
  • Trouver la cause profonde

Vous l’avez compris, il faut trouver la cause profonde qui est à l’origine de la douleur. Donc regarder parfois au-delà des genoux.

Et là où ça se complique, c’est que dans certains cas plusieurs facteurs sont en jeu en même temps. Il ne faut donc pas toujours s’arrêter à sa première hypothèse.

La venue d’une douleur peut être est due à une augmentation trop rapide des entraînements par rapport à la capacité de ses genoux.
Mais également à une douleur au dos qui amène des crispations musculaires et un décalage du bassin !
Et ces facteurs se cumulent avec de nouvelles chaussures qui accentuent un problème de posture…

  • Ne pas s’arrêter au premier indice

Des examens médicaux peuvent révéler une malformation que vous aviez depuis longtemps et qui n’a rien à voir avec votre problème actuel.

Un exemple classique.
Vous avez mal aux genoux. Vous passez des radios et un IRM. Où l’on découvre que vous avez des ménisques légèrement fissurés ou un peu d’arthrose.

Il faut bien garder en tête que ces éléments ne sont pas forcément liés à votre douleur.
Vous aviez peut être ces soucis bien avant d‘avoir mal aux genoux et ils peuvent n’avoir rien à voir avec la cause réelle du problème.

  • Cause physique et niveau de douleur ne sont pas corrélés

Il n’y a pas forcément de lien entre ce qu’on voit à l’imagerie médicale et le niveau de douleur.

Une personne peut avoir par exemple énormément d’arthrose et pas de douleur.
Et une autre des douleurs atroces alors que le cartilage est en bien meilleur état.
Les médecins ne comprennent pas toujours bien ce phénomène.
Mais des pistes commencent à apparaître et je vous en parle plus loin dans l’article.

Je sais, cette multitude de possibilités peut faire peur.

Vous pouvez aussi voir ça comme un jeu de piste avec des indices à collecter et des hypothèses à valider afin de trouver les bonnes solutions.

En tout cas, en tant que spécialiste des douleurs chroniques aux genoux, c’est comme ça que je l’imagine.
C’est aussi ce qui rend chaque cas différent, et donc passionnant !

J’ai toujours mal aux genoux : et si vous étiez passé à côté de ce facteur clé ?

Je pense qu’il existe un facteur sous estimé des personnes et de nombreux professionnels de santé. Pas par tous bien sûr ! Et cette notion est de plus en plus documentée et prise en compte.

Le stress !

C’est un facteur clé, directement lié à la douleur.
Que le stress soit à l’origine de la douleur ou une conséquence de celui-ci, il influence négativement sur nos sensations.

Attention, je ne dis pas du tout que votre douleur est psychologique !
Même si ça peut être en partie vrai.


Personnellement, si je regarde une vidéo d’opération du genou ou si je dois répondre à des questions précises sur ce thème, ça ne loupe pas !
A chaque fois j’ai mal aux genoux.
Au début je pensais que c’était un hasard.
Puis j’ai eu un doute.
Et finalement j’ai accepté que ce sujet là me donnait mal aux genoux, même si ces derniers vont bien. Je vous rassure, c’est une douleur très légère et qui ne dure pas 🙂

Pour bien comprendre le lien entre stress et douleur, il faut revenir à ce qu’est une douleur à la base. 

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable (association internationale pour l’étude de la douleur).

Les terminaisons nerveuses envoient un signal électrique au cerveau via des nerfs nocicepteurs et la moelle épinière. Et c’est le cerveau qui va interpréter ce signal comme une douleur. 

Conclusion : une douleur peut venir d’un problème mécanique au genou. Mais aussi d’un problème des nerfs ou du cerveau.

Ajoutez à cela que les centres du cerveaux liés à l’interprétation de la douleur sont liés aux centres des émotions, et vous comprendrez que l’interprétation même des sensations physiques (dont la douleur) est très personnelle.

Une douleur est toujours subjective et en relation avec le contexte social et émotionnel de chacun (Source INSEM).

Et de nombreuses études ont montré que plus on est stressé, et plus la douleur est importante.
Un vrai cercle vicieux quand on pense que forcément, avoir mal génère aussi du stress !

Et si vous aviez en fait un problème de sensibilisation centrale ?

Sensibilisation centrale et douleur aux genoux

Vous vous souvenez d’Astrid et de ses douleurs aux genoux ?
Elle avait eu un très gros problème de genoux quelques années auparavant. Elle avait finalement réussi à aller mieux.
Puis elle se blesse de nouveau.
Et là, impossible de se débarrasser de la douleur alors que ces examens médicaux n’expliquent pas pourquoi elle a si mal aux genoux.

C’est en creusant ce cas que j’ai découvert la sensibilisation centrale qui pourrait expliquer cette situation.

La sensibilisation centrale est l’amplification par le système nerveux d’une sensation physique au point de déclencher une douleur, de la maintenir ou de l’amplifier même si le phénomène physique à l’origine n’existe plus. 

En cas de sensibilisation centrale, le cerveau, à force d’être confronté à la douleur, se réorganise jusqu’à devenir plus sensible à la douleur ou à mal interpréter les signaux nerveux.

Parfois, même une sensation qui ne devrait pas être douloureuse peut être interprétée par le cerveau comme une douleur (ex : effleurement physique, massage…).

Il est aussi possible que des douleurs apparaissent à d’autres endroits du corps que le lieu d’origine de la douleur.
Par exemple vous pouvez avoir mal au dos depuis des années, ce qui amène des douleurs aux genoux alors que vous n’avez rien physiquement parlant aux genoux.

Que votre douleur soit directement lié à un problème physique ou à un problème de sensibilisation centrale, elle est bien présente et réelle dans les deux cas.
C’est la manière de soigner cette douleur qui change.

Attention par contre à ne pas trop vite classer une douleur comme un problème de sensibilisation centrale.
Il faut toujours rechercher d’abord les causes physiques possibles à cette douleur.
Et penser que les douleurs peuvent être multiples : vous pouvez avoir un problème au genou ET un problème de sensibilisation centrale.

Voici un article pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce sujet : Douleurs chroniques rebelles : vers une meilleure prise en charge.

J’ai mal aux genoux et je fais quoi maintenant ?

J’ai mal aux genoux et je fais quoi maintenant ?

On l’a vu. Première étape : Comprendre vraiment ce qui ne va pas et qui déclenche cette douleur aux genoux.

Pour ça, je vous conseille de prendre au plus vite un avis médical afin de ne pas laisser la douleur s’installer et résoudre les problèmes physiques mis en jeu.

Je peux vous aider à comprendre la cause profonde de vos douleurs avec le programme Genoux 360°.
L’objectif est d’avoir une vision globale du souci, de vous proposer un plan personnalisé à mettre en oeuvre et de consulter les bons professionnels de santé qui pourront vous aider en fonction de vos besoins.

Il est possible que vous souffriez aussi de sensibilisation centrale.
En plus de consulter un médecin et de résoudre les causes physiques de la douleur, voici les recommandations pour diminuer les douleurs : 

  • Adaptez vos activités et mouvements lorsque ces derniers déclenchent de la douleur.

Par exemple, si vous avez mal à vélo en montée, essayez de changer de vitesse pour plus mouliner.
Ou choisissez des parcours plats uniquement.
Vous pouvez aussi finir cette côte à pied.
Et pourquoi pas faire une petite pause avant de repartir ?

  • Reprogrammez votre cerveau pour qu’il interprète positivement les sensations.

Pour cela, jouez sur les émotions positives.
Bougez en restant dans une zone de sensations qui restent confortables pour vos genoux.
Faites des choses qui vous font plaisir, amusez-vous.
Mettez de la musique.
Partagez ces moments avec des amis ou personnes de confiance.
Testez une séance de massage…

  • Prenez soin de votre moral et santé mentale.

Plus vous êtes stressé ou déprimé et plus la sensibilisation centrale est accentuée.
Si vous pensez être en dépression et que vous avez mal aux genoux, soigner ce problème de dépression va aussi vous aider à résoudre vos soucis de genoux ! Et puis difficile d’être bien dans sa peau quand on a mal.
Il est normal d’avoir besoin d’aide pour votre santé mentale si vous souffrez de douleurs chroniques.

  • Dormez bien.

Parce qu’il y a un lien direct entre mauvais sommeil et douleur.
Quand je parle de bien dormir, je veux dire à la fois suffisamment en quantité mais aussi en qualité !

Pour vous aider de manière globale à soulager vos genoux durant le confinement, j’ai créé une série Youtube : Prenez soin de vos genoux à la maison.

Je me suis associée avec d’autres professionnels pour vous proposer des exercices pour les genoux mais aussi des conseils pour gérer le stress et la douleur.

Abonnez-vous à ma chaîne Youtube pour ne pas rater les prochains épisodes !

Conclusion :

Pour moi, aucune douleur n’est à prendre à la légère. Quelle soit directement liée à un problème physique ou à un problème de sensibilisation centrale, cela veut dire que quelque chose ne va pas.

Comme vous avez pu le voir, le sujet est complexe mais des solutions existent. Le tout est de voir vos douleurs aux genoux de manière globale, sans à priori, sans se limiter à un seul angle, sans sous-estimer le ressenti de chacun.

Je ne peux pas toujours vous aider sur tous les aspects de vos douleurs aux genoux.
Mais je peux vous accompagner pour comprendre les différents facteurs en jeu, vous apporter directement des solutions pour certains, vous orienter vers d’autres spécialistes pour d’autres, vous faire prendre conscience de certains facteurs que vous ignoriez, vous aider à prendre confiance dans vos capacités à aller mieux.

C’est pour cela que je vais vous proposer des outils et conseils sur la gestion du stress sur la chaîne Youtube Bouge tes genoux.

Connaissiez-vous ce principe de sensibilisation centrale ?

Pensez-vous être concerné ?

Répondez en commentaire sous ce post.

Pour aller plus loin, on vous conseille :

Soulager les douleurs aux genoux

2 Comments

  • Geoffrey dit :

    Hello Aline, on est dans le même domaine, la douleur aux genoux.
    Je trouve que ce que tu fais est très bien, un travail de qualité !
    Et j’espère que ça marche pour toi, à voir si on peut collaborer dans le futur 🙂
    Geoffrey de Knees.fr

    • Aline dit :

      Bonjour Goeffrey et merci pour ton retour.
      N’hésites pas à me contacter, c’est toujours chouette de rencontrer des passionnés des genoux… on n’est pas nombreux à s’intéresser à ce sujet !

Leave a Reply